Paralysie Cérébrale France adhère à

l’International Cerebral Palsy Society (ICPS)

Dans le prolongement de son changement de dénomination, le 6 octobre dernier, afin de s’inscrire dans une démarche mondiale visant à utiliser le terme plus actuel de : “Paralysie Cérébrale” en lieu et place d'”Infirmes Moteurs Cérébraux”, Paralysie Cérébrale France a décidé d’adhérer à l’International Cerebral Palsy Society (ICPS) et par la même de franchir une nouvelle étape de son développement.

« Cette adhésion traduit une forte volonté de nos instances de nous ouvrir à l’international afin de participer à une plus grande reconnaissance des spécificités de la paralysie cérébrale. Nous sommes ainsi très désireux d’échanger, dans le cadre des événements qui sont organisés par l’ICPS, avec les personnes concernées, leurs familles et les professionnels qui les accompagnent. Il y a, à n’en pas douter, des retours d’expérience tant dans les parcours de vie que dans les pratiques professionnelles qui peuvent venir utilement nourrir notre réflexion. Une représentation plus forte de la paralysie cérébrale dans les instances internationales et européennes est également un élément très positif qui peut permettre d’aller vers la conquête de nouveaux droits pour les personnes en situation de handicap. » indique Jacky VAGNONI, Président de Paralysie Cérébrale France.

« Jean-Claude GRAINDORGE, administrateur d’ALTYGO et de Paralysie Cérébrale France et Guy BEARD, Président de l’ARAIMC et administrateur de Paralysie Cérébrale, représenteront notre fédération dans les instances et les travaux de l’ICPS. Je les remercie de leur investissement. » ajoute Jacky VAGNONI.

L’ICPS a été fondée en Grande-Bretagne en 1969 et compte des membres dans 42 pays à travers le monde. Ses membres comprennent des associations nationales de personnes avec paralysie cérébrale, leurs familles et les professionnels qui travaillent avec eux ainsi que des membres individuels.

L’ICPS s’est donnée trois objectifs clés :

  • porter la voix des personnes avec paralysie cérébrale dans les instances internationales ou européennes lors de débats sur l’évolution des politiques publiques, de la recherche médicale ou des progrès technologiques susceptibles de les concerner,
  • mettre en réseau ses adhérents autour d’un triptyque : partager, échanger et apprendre de l’expertise des autres,
  • communiquer sur la paralysie cérébrale (premier handicap moteur de l’enfant) qui reste mal connue du grand public (17 millions de personnes vivent avec une paralysie cérébrale dans le monde).

« Nous sommes très heureux d’accueillir Paralysie Cérébrale France dans notre réseau qui, compte tenu de sa taille et de son histoire, participera au renforcement de l’expertise de l’ICPS. La paralysie cérébrale et ses spécificités sont encore trop souvent méconnus et il est essentiel que l’ICPS étende son réseau à travers le monde pour bâtir une approche globale de la paralysie cérébrale tant au niveau de la recherche médicale et scientifique que dans notre capacité collective à faciliter les parcours de vie aux besoins d’accompagnement et de soins des personnes avec paralysie cérébrale. L’adhésion de Paralysie Cérébrale France est un nouvel encouragement à cette action de long terme pour faire plus et mieux en faveur de la paralysie cérébrale dans le monde. » indique John COUGHLAN, Président de l’ICPS.