L’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) et Paralysie Cérébrale France ont noué un partenariat fort depuis 1996 ayant déjà permis le départ en vacances de plus de 15 500 personnes en situation de handicap.

La mission de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances est de favoriser le départ en vacances du plus grand nombre et réduire les inégalités dans l’accès aux vacances et aux loisirs. Pour lutter contre la fracture touristique, l’ANCV mène des actions de solidarité en soutenant le départ en vacances des publics les plus fragiles.

« En promouvant et facilitant l’organisation de temps de rupture au travers des vacances, l’ANCV est devenue un acteur incontournable des politiques sociales. Le départ en vacances apparaît plus que jamais comme l’une des composantes essentielles du « mieux vivre ensemble » et un véritable enjeu de l’ensemble des politiques publiques, y compris économiques, auxquelles contribue ainsi l’ANCV. » indique X.

Quatre publics sont aujourd’hui prioritaires : les personnes en situation de handicap, les jeunes adultes, les personnes âgées et les familles (notamment monoparentales). Pour chacun de ces publics, l’ANCV, entourée de ses partenaires, développe des programmes de vacances répondant à des objectifs majeurs des politiques de cohésion sociale de l’État.

« Le partenariat entre l’ANCV et Paralysie Cérébrale France s’inscrit dans le cadre du programme des Aides aux Projets-Vacances. Ces aides aux projets-vacances visent à permettre, dans un cadre collectif ou individuel, le départ des personnes en situation de handicap, de leurs familles et d’éventuels accompagnateurs bénévoles. Ce programme APV vise les publics qui ne pourraient concrétiser leur départ en vacances sans une aide financière et un accompagnement spécifique (surcoûts liés au handicap). Il s’agit de personnes qui attestent d’un niveau de revenus modestes et/ou d’une situation sociale fragilisée dans le respect de différents indicateurs économiques et sociaux définis par l’ANCV. » ajoute X.

« Nous ne pouvons que nous féliciter de ce partenariat particulièrement important avec l’ANCV qui permet désormais, chaque année, le départ en vacances (hors crise sanitaire) de près de 900 à 1 000 personnes. Ces aides aux projets-vacances contribuent véritablement, pour les personnes avec paralysie cérébrale ou polyhandicapées, à l’organisation de départs individuels, en petits groupes ou en famille, à la réalisation de séjours adaptés dans un milieu le plus ordinaire possible et ainsi de s’évader, de créer une rupture avec le quotidien et d’offrir un moment de répit aux aidants-familiaux. Nous tenons à saluer le travail remarquable des porteurs de projets du réseau fédéral qui participe concrètement à la faisabilité et la réalisation de ces projets. » conclut Jacky VAGNONI, Président de Paralysie Cérébrale France.